Retour aux Articles

En financement d’affaires : De l’argent, c’est de l’argent! Vrai ou Faux?

12 mai 2021 Maximiser ses finances, Nouvelles
Véronique Bergeron

En financement d’affaires : De l’argent, c’est de l’argent! Vrai ou Faux? 

Faux!

Que ce soit pour 5 000$, 25 000$, 50 000$ ou plus de 500 000$, l’argent est bien plus que de l’argent!

Plusieurs entrepreneur.e.s ont la pensée magique suivante: Donnez-moi l’argent (subventions, prêts ou investissement) et je ferai mon projet à ma façon! Cette logique est, selon moi, erronée. En pensant ainsi,  vous oubliez que les bailleurs de fonds ont aussi une vision, une mission, des programmes ainsi que des objectifs à atteindre.

 La réelle équation est :

Entrepreneur.e.s + Entreprise + Secteur d’activités + Type de projet = Outil de financement + Type de bailleurs de fonds

 Souvenez-vous que l’argent vient toujours avec :

  • Des critères à respecter
  • Des conditions d’investissements et de décaissements
  • Des suivis et redditions de compte à faire durant toute la durée du financement

 Voici 9 questions pour préparer une demande de financement gagnante-gagnante!

1. Pourquoi je recherche des fonds?

Résumez, par écrit, les grandes lignes de votre projet d’affaires en incluant les objectifs, les résultats attendus et l’échéancier.

Faites-le d’abord afin d’avoir un portrait clair du projet. De plus, il s’agit d’un outil de communication pour vos bailleurs de fonds, votre équipe, vos fournisseurs.

À SAVOIR :

  • Un bon outil peut être le modèle d’affaires.
2. Quel est le coût du projet et à quoi va servir l’argent?

Faites vos recherches, il est CAPITAL de connaître votre coût de projet et de définir  vos besoins en matière de « Quoi » et de « Combien $ ». Pour chaque actif ou dépense, il faut trouver la bonne source de financement!  Par exemple, il est préférable d’acheter un bâtiment avec une hypothèque et non avec une marge de crédit. Cela vous semble évident! Tant mieux, c’est aussi vrai pour tout ce que vous voulez financer.

À SAVOIR :

Principe de base en financement

  • Actif à court terme (moins d’un an) = Dette à court terme (comptes fournisseurs, marge de crédit, …)
  • Actif à long terme (+ d’un an) = Dette à long terme ou nouvelle injection de capital
3. Connaissez-vous votre retour sur l’investissement ou votre capacité de remboursement?

Comment les connaître? Vos prévisions financières!

Vous pouvez mandater votre comptable pour produire ces documents, mais, vous êtes responsable de faire la réflexion et d’émettre les hypothèses afin que les prévisions soient réalistes, crédibles et que vous les maîtrisez!

À SAVOIR :

  • Vos prévisions démontrent que le projet n’est pas rentable ou qu’il manque de liquidités pour rembourser vos prêts. Je vous invite à retourner à la planche à dessin et refaire vos devoirs, OU bien à passer au prochain projet!
  • Tous les financiers veulent un projet avec du potentiel de succès + une capacité de remboursement.
  • Attention aux élans d’optimisme! Soyez rationnel et ayez des explications factuelles.
4. Qui embarque dans le projet d’affaires?

Présentez les joueurs-clés qui vont assurer le succès de votre projet tels que :

  • Associés
  • Employés
  • Fournisseurs
  • Consultants
  • Clients potentiels

À SAVOIR :

  • Vous êtes le visionnaire du projet! Prenez le temps de démontrer votre expertise technique et d’affaires.
  • Si vous avez des engagements signés en poche, cela démontre le potentiel de faisabilité du projet!
5. Combien j’investis, ou l’entreprise investit, dans le projet?

C’est simple, vous devez investir pour démontrer votre engagement à réussir. Aucun bailleur de fonds ne prendra tous les risques! Je suis consciente, pour avoir été entrepreneure, des efforts et dépenses encourues pour arriver à déposer un projet qui tient la route. Toutefois, ces éléments sont rarement considérés comme de la mise de fonds ou de l’investissement dans le cadre d’un financement.

À SAVOIR :

  • Un emprunt, une carte de crédit ou une marge de crédit ne peut être considéré comme votre investissement puisque cela augmente votre endettement.
  • Si vous êtes en mauvaise posture financière ou sans capacité de réinjection, le niveau de difficulté pour obtenir du financement sera plus grand.
6. Quelles sont vos attentes en termes de financement?

Définissez vos priorités dans la recherche de fonds pour ce projet :

  • Taux d’intérêt
  • Durée du financement
  • Conditions (frais de gestion, caution personnelle et corporative, assurances, hypothèque mobilière et immobilière, garanties, suivis et redditions, …)
  • Délai d’approbation
  • Implication dans la gestion
  • Accompagnement
  • Mentorat
  • ..

À SAVOIR :

  • Considérez votre cheminement d’entrepreneur.e et le stade de l’entreprise pour cibler les éléments-clés permettant d’assurer la réussite du projet.
7. Quels sont les critères d’évaluation du bailleur de fonds?

Renseignez-vous avant de faire une demande officielle.  C’est un INCONTOURNABLE. Pour adapter votre présentation, en personne et à l’écrit, en fonction du bailleur de fonds tout en respectant l’intégrité du projet et l’exactitude des informations.  Oui, oui, vous m’avez bien lue!

3 bailleurs de fonds = 3 ensembles de documents différents!

Certains éléments seront les mêmes, notamment vos prévisions financières. Toutefois, certains vont demander un plan d’affaires, d’autres un sommaire exécutif ou rien du tout dans le cas du crédit-bail, par exemple.  Soyez conscient.e.s que chaque bailleur de fonds a des orientations et des programmes différents. Cela explique que les critères d’évaluation, le niveau de prise de risque, les conditions, les exigences et les frais varient considérablement.

À SAVOIR :

  • Validez votre cote de crédit auprès d’une agence (Équifax ou Trans-union).
  • Déterminez les actifs et dépenses à financer (point 2 – coût du projet), cela influence les sources à privilégier.

8. Comment être crédible auprès d’un bailleur de fonds?

Soyez informé.e.s, préparé.e.s, à l’écoute et ouvert.e à l’échange!

Les règles d’or :

  • Appliquez-vous lorsque vous remplissez les formulaires.
  • Souvenez-vous que ces documents servent à analyser et évaluer votre demande.
  • Envoyez des documents complets, si possible, en un seul envoi.
  • Donnez des réponses complètes aux demandes d’informations complémentaires.
  • Fournissez les documents rapidement pour éviter les délais.

Ne faites pas l’erreur de penser, « C’est un bon projet. J’ai droit à de l’aide, et d’obtenir le financement »! Comme vous n’êtes pas dans l’obligation de faire affaire avec tous les clients qui s’adressent à vous, c’est exactement la même chose pour les bailleurs de fonds.

À SAVOIR :

  • Une demande de financement est un outil de vente.
  • Fournissez des documents à l’image de votre projet pour bien démontrer son potentiel de réussite.
  • Soyez dans le bon état d’esprit afin que votre bailleur de fonds puisse constater votre capacité de gestion et confirmer son intention de faire affaire avec vous.

9. Où sont rendues les démarches de financement?

  • Quels bailleurs de fonds avez-vous l’intention d’approcher?
  • Quels outils financiers vous suggèrent-ils?
  • Avez-vous des lettres d’intention ou des lettres d’offres?

À SAVOIR :

  • Lettre d’intention = Intention d’évaluer la possibilité du financement ou de l’investissement.
  • Lettre d’offre = Recommandation positive du comité d’investissement ou de crédit. En général, les principales conditions de financement sont stipulées dans cette lettre.

En conclusion, faire une demande de financement peut, non seulement vous apporter les fonds nécessaires à la réalisation du projet, mais vous offrir un accès privilégié à l’expertise et au réseau des partenaires d’affaires qui auront à cœur la réussite de votre entreprise!

Ne faites pas l’erreur de penser, « C’est un bon projet. J’ai droit à de l’aide, et d’obtenir le financement »! Comme vous n’êtes pas dans l’obligation de faire affaire avec tous les clients qui s'adressent à vous, c’est exactement la même chose pour les bailleurs de fonds.

Nathalie Plante, Directrice régionale Femmessor, région des Laurentides

×