Retour aux Articles

5 « musts » à savoir pour obtenir du financement d’entreprise

10 septembre 2020 Établir sa nouvelle entreprise, Maximiser ses finances
Véronique Bergeron 10 minutes

Vous vous préparez à faire une demande de financement pour votre projet d’entreprise? Découvrez la méthode «CEFOR» développée par Nathalie Plante de Femmessor Laurentides, partenaire de l’aile Femmes en affaires de la CCITB, afin d’être bien préparée à cette étape importante dans la réalisation de votre projet.

Connaissez-vous l’adage « Ça prend de l’argent pour faire de l’argent » ?

Que votre entreprise soit en phase de démarrage ou de croissance, vous devrez investir pour concrétiser un projet, créer un produit ou offrir vos services.

Votre investissement peut prendre différentes formes, que ce soit en heures de travail pour le développement du produit ou d’un service ou la participation à des activités de réseautage, en achat d’équipements ou de matières premières ou, bien sûr, en argent!

Dès le départ, vous devez être convaincue que cet investissement vous permettra de réaliser vos ambitions!

Ensuite, vous aurez sans doute à convaincre des créanciers. Cela vous angoisse? Il y a beaucoup de documentations à remplir, un plan d’affaires ainsi que des états financiers prévisionnels à présenter. Vous sentez-vous perdue dans tout ça? Vaut mieux percevoir votre besoin de financement comme une opportunité de valider la faisabilité de votre projet.

Surtout, gardez toujours en tête que vous êtes la première à investir et le pilote du projet. La personne qui risque le plus, c’est vous! À bien y penser, c’est définitivement moins coûteux d’ajuster votre tir sur papier que dans la vie!

Alors, comment préparer efficacement une demande de financement?

Nathalie Plante de Femmessor Laurentides vous suggère d’utiliser la méthode qu’elle a développée afin d’optimiser votre impact et d’atteindre votre but: le « CEFOR ». C’est quoi, le CEFOR? Ce sont les 5 éléments incontournables pour mieux vendre votre projet et présenter votre demande de financement: Crédibilité, Engagement, Faits, Organisation, Risque.

Crédibilité

Ici, on parle de votre propre crédibilité en tant que cheffe d’entreprise! L’élément le plus important dans ce projet, c’est vous!

Est-ce que vous octroieriez un prêt de 10 000$ à un inconnu qui vous dirait « Fais-moi confiance, je vais te remettre ton argent d’ici 5 ans avec des intérêts ». Peu probable, n’est-ce pas?

Chaque prêteur et investisseur potentiel, vont se poser les questions suivantes à propos de vous: Qui est la capitaine? Sait-elle naviguer? Ai-je confiance que nous arriverons à bon port? Ai-je le goût de faire affaires avec elle pendant 3, 5, ou même 10 ans?

Votre prêteur doit rapidement avoir confiance en vos capacités.

Il est donc essentiel de lui faire valoir vos compétences, votre expertise ainsi que vos expériences de travail en lien avec votre projet d’entreprise. Ces éléments confirmeront à vos potentiels bailleurs de fonds que vous avez en main les outils et les connaissances nécessaires afin de mener à bien ce projet.

Nathalie Plante vous conseille fortement d’être authentique. Le bailleur de fonds identifiera sans doute vos lacunes tant en production, en vente ou en gestion. Faites preuve de clairvoyance en présentant vos pistes pour y pallier!

Engagement

Vous devez démontrer à votre bailleur de fonds votre réel engagement dans ce projet. Comment y arriver?

1. Le « Pourquoi » de votre projet d’entreprise

Toutes les entreprises produisent et vendent quelque chose! Expliquez-lui ce qui vous motive et ce qui vous inspire réellement à prendre le risque de réaliser ce projet.

Votre service ou votre produit est seulement un moyen de réaliser et de concrétiser la raison pour laquelle vous avez entrepris cette aventure!

Pas besoin de longues explications! Ici, soyez concise et percutante!

2. Votre niveau d’engagement en temps et en argent

Il est important de vous positionner dans le projet et d’identifier votre rôle au quotidien dans l’entreprise. Parlez de la façon dont vous ferez vivre le « pourquoi », la raison d’être de votre entreprise, et votre apport à la réalisation des opérations.

Un élément crucial demeure: votre mise de fonds. Soyez réaliste, personne ne devrait être plus impliquée que vous! Votre temps, votre travail et votre énergie sont essentiels pour développer votre projet. Cependant, l’apport financier personnel que vous fournissez est incontournable!  Aucun prêteur n’acceptera d’être le seul à prendre le risque financier.

Vous devez prendre en considération que l’investissement personnel qui vous sera demandé par vos bailleurs de fonds peut varier entre 5% et 40% selon le projet et les partenaires financiers.

3. Les partenaires de votre projet

Ici, on sous-entend des précommandes, des ventes, des subventions d’organismes, des bourses et des financements. Cela indique aux financiers que votre projet a été évalué et jugé intéressant et, fort probablement, viable par plusieurs personnes. Ces engagements de tierces parties deviennent un plus, une assurance! N’oubliez pas de les mettre en valeur!

Faits

Tous les investissements sont basés sur une analyse rationnelle du projet. Cela requiert donc des documents écrits et structurés qui démontrent le potentiel et la probabilité de réussite de votre projet.

En général, il s’agit des documents suivants :

  • Canevas du modèle d’affaires
  • Sommaire exécutif – résumé en 2 pages du projet
  • Plan d’affaires, de croissance ou d’acquisition
  • États financiers (croissance et acquisition)
  • Test et étude de marché
  • Ventes et bons de commande
  • Brevets
  • Permis si requis
  • V. des actionnaires et de la direction

Petit rappel: Soyez concise, précise et restez-en aux faits! Présentez des preuves et utilisez des références.

Souvenez-vous : Les personnes qui analysent vos documents sont des gestionnaires et des analystes financiers, sans être des spécialistes de votre domaine! Donc, assurez-vous qu’ils vous comprennent!

Organisation

La qualité de vos documents démontre en grande partie votre sens de l’organisation et, par déduction, votre capacité de gestion. Un élément recherché chez tous les bailleurs de fonds!

Vos prévisions financières viennent aussi démontrer votre sens de l’organisation. Plusieurs entrepreneures les négligent et sous-estiment cet aspect. Pourtant, ces documents traduisent en chiffres ce que vous projetez réaliser avec votre entreprise.

Vous investissez beaucoup dans votre entreprise, vous avez intérêt à savoir si cela sera rentable, à quel moment et à quel coût!

Pour répondre à toutes ces questions, les prévisions financières sur 2 ou 3 ans sont votre point d’ancrage :

  • Coût du projet et financement projeté
  • Budget de caisse (trésorerie)
  • États des résultats
  • Bilan

Pour réaliser de bonnes prévisions, vous devez être cohérente, vous en tenir aux faits et être réaliste en fonction du plan et des documents que vous avez présenté. Voici quelques pistes :

  • Soumissions pour étayer le coût du projet
  • Lettre d’intention de bailleurs de fonds potentiels
  • Preuve de la mise de fonds
  • Hypothèses de vente par produit ou par service
  • Recherche de prix pour les dépenses courantes
  • Salaire actuel des actionnaires

Point névralgique : Est-ce que l’entreprise sera capable de rembourser les prêts?

Vous devriez tout faire pour le savoir avant même de partir en affaires et de demander du financement!

Risque

Avant de prendre sa décision finale, le bailleur de fonds va analyser le risque du projet. Pour se faire, il évalue 3 éléments :

  • Les profils des actionnaires et de la direction

Il se base sur les réponses à ses questionnements que nous retrouvons dans les éléments décrits ci-haut : Crédibilité et Engagement

  • Le projet

Il évalue entre autres le modèle d’affaires, le domaine d’activités, la concurrence et la cohérence du dossier avec les prévisions financières comme décrits dans : Faits et Organisation

  • La capacité financière des actionnaires

Cet élément est déterminant puisque cela démontre de quelle façon vous gérez vos finances personnelles. Pour un bailleur de fonds, votre comportement de crédit personnel laisse présager votre gestion d’entreprise.

On évalue :

  • La cote de crédit personnelle des actionnaires (Équifax ou Trans-union)
  • Leur bilan financier personnel (Actif/Passif + Avoir net)
  • Leur capacité de réinjection d’argent dans le projet

Trucs en rafale :

  • Validez votre cote de crédit, avant de demander du financement, afin de pouvoir échanger avec votre conseiller financier sur la cote minimale requise.
  • Assurez-vous d’assainir vos finances personnelles avant d’aller demander du financement.
  • Soyez prêts à donner des cautions personnelles puisque vous êtes le moteur et principal investisseur du projet.

Obtenir du financement peut sembler être une tâche ardue, mais rappelez-vous que toute cette préparation vous servira d’abord à vous assurer que l’investissement que vous faites sera à la hauteur de vos aspirations!

Être en affaires peut se faire d’une multitude de façons. Il faut trouver la meilleure option pour vous, en fonction de votre réalité actuelle, pour accomplir votre « Pourquoi »!

Le dernier conseil de Nathalie : Ne négligez pas le facteur « compatibilité » avec vos partenaires financiers. Cet élément est souvent omis dans la littérature d’affaires, sans doute parce qu’il est moins rationnel et suscite parfois des émotions contradictoires. Pourtant, en affaires comme dans la vie, tout est une question de relations humaines.

Je vous recommande fortement de prendre le temps de choisir votre bailleur de fonds. Il est préférable de s’entourer de gens qui vous estiment assez pour vous donner l’heure juste, ce qui peut grandement vous aider à réussir malgré les embûches, inévitables en affaires. Au final, votre bailleur de fonds, c’est votre allié!

Par Nathalie Plante, directrice régionale Femmessor des Laurentides

Les personnes qui analysent vos documents sont des gestionnaires et des analystes financiers, sans être des spécialistes de votre domaine! Donc, assurez-vous qu’ils vous comprennent!

Nathalie Plante, Directrice Femmessor Laurentides

Inspirations et bibliographie :

https://www.bmo.com/pdf/business/Creating%20a%20Financial%20Proposal%20FR.pdf

https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/argent-finance/obtenir-financement/pages/comment-rediger-demande-pret-commercial.aspx

https://quickbooks.intuit.com/fr/blog/financement/conseils-convaincre-banquier-accorder-pret/

https://capitalconseil.ca/2018/02/06/5-elements-pour-bien-preparer-votre-demande-de-financement/

https://idgatineau.ca/8-sources-de-financement-entreprise/

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/demarrage/trucs-et-astuces-pour-financer-son-demarrage-dentreprise.html

https://www.bnc.ca/entreprises/conseils/demarrage/5-regles-dor-presenter-pitch.html

https://www.lesaffaires.com/dossiers-partenaires/lancement-dentreprise–outils-incontournables/comment-augmenter-ses-chances-d-etre-finance-par-la-banque/579933

https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/demarrer-acheter-entreprise/demarrer-entreprise/pages/4-facteurs-financement-demarrage.aspx?type=C&order=4&intlnk=rightbox

https://www.revuegestion.ca/de-l-art-de-vendre-son-projet

https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/outils/gestion-dune-entreprise/administration-et-management/comment-bien-vendre-son-business-case/

http://traxion.ca/blogue/banquier/

https://www.desjardins.com/entreprises/projets-entreprise/financer-entreprise/preparer-demande-financement/six-criteres-evaluation/index.jsp

https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/argent-finance/obtenir-financement/pages/comment-une-banque-examine-votre-entreprise.aspx

×